Retours sur Lugdunum par Ylian

Mon nuage de mots:

 Le trajet:  métro D, funiculaire 1, funiculaire 2.

Les bâtiments: un grand musée, Basilique de Fourvière, deux théâtres romains.

La visite guidée: mosaïques, terre cuite, stylo os ou fer, ancêtre du cahier, écriture en Latin

 

Le trajet:

Nous avons pris le métro D jusqu’à vieux Lyon. Nous avons pris le plus grand escalator d’Europe et le funiculaire 2.

Le bâtiment:

Le musée de Lugdunum parle de l’histoire gallo-romaine.

La visite guidée:

Nous avons vu des objets de cette époque comme des écritures en latin et l’ancêtre du cahier .

Spectacle à l’Opéra de Lyon « Perséphone ou le premier hiver »

(compte rendu collectif, réalisé en petits groupes, en dictée à l’adulte)

Présentation et le trajet :

Le jeudi 2 décembre après-midi, la classe de CM1b est partie à l’Opéra de Lyon pour aller voir le spectacle « Perséphone ou le premier hiver ». On a utilisé des tickets et le trajet a duré 30 minutes. On a pris le tramway T2 à l’arrêt Villon jusqu’à l’arrêt Perrache où l’on a fait une correspondance avec le métro A, pour aller à l’Hôtel de ville.

Pour le retour, on a fait l’inverse : métro A puis le tramway T2.

Après le spectacle, on est allé sur la Place des Terreaux pour voir la statue faite par Monsieur Bartholdi, c’est aussi le sculpteur de la statue de la Liberté à New York.

 

L’aspect technique, l’Opéra :

Au pied de l’opéra, nous avons reçu des billets qui nous ont servi pour rentrer dans l’Opéra. Quand nous sommes rentrés, un agent de la sécurité a scanné nos billets. Nous avons descendu les escaliers lumineux pour arriver au sous-sol. Dans la salle, il y avait des coussins et nous nous sommes assis dessus, en attendant le début du spectacle pendant quinze minutes. Quand tout le monde est arrivé, les techniciens ont activé les portes automatiques de la salle pour les fermer.

 

L’histoire :

Pendant le spectacle, l’histoire de Perséphone n’était pas pareille que dans le mythe qu’on a écouté en classe.

Quand Perséphone était petite, elle posait des questions à sa mère, Déméter, déesse de la nature, mais elle ne lui répondait pas parce qu’elle se concentrait pour donner vie à la nature.

Dans le mythe, un jardinier des enfers montrait la grenade à Perséphone tandis que dans le spectacle, c’était Cerbère. Cerbère nous a fait la visite guidée du royaume des morts.

Normalement, Hadès est plus méchant ; dans le spectacle, c’est un humain ordinaire qui invite même Perséphone à danser pendant la fête de l’arrivée des ombres.

Dans le spectacle, Perséphone déroulait le fil de sa vie.

 

Le spectacle, sa mise en scène :

Il y avait quatre artistes dans le spectacle : un dessinateur et trois chanteuses qui faisaient aussi de la musique, de la danse et du théâtre.

On a entendu des sons particuliers comme des grincements, réalisés avec des coquillages, une boîte à tonnerre et des verres.

On a écouté sept instruments différents : une contrebasse, une clarinette, un saxophone soprano, une flûte traversière, un clavier, un accordéon et des percussions.

On a remarqué des effets spéciaux comme de la fumée rouge (c’était de la fumée normale, mais éclairée avec de la lumière rouge). Pendant la fête des ombres, une boule à facettes s’est allumée : cela faisait des effets de lumière ; les artistes ont tourné des branches d’ombres chinoises qu’ils avaient préparées avant le spectacle.

Grâce à la caméra et au vidéoprojecteur, les dessins étaient projetés sur un grand écran en direct. Il y avait plusieurs couleurs faites avec de l’aquarelle, de la peinture et de l’encre qui produisaient des effets liquides.

Enquête nationale climat scolaire (compte rendu collectif)

Lundi 3 mai, après la récréation du matin, nous avons répondu à une enquête sur le climat, le harcèlement et la violence à l’école.

Il y avait 50 questions. On a répondu au questionnaire sur des tablettes; on avait des casques pour entendre les questions, si on n’arrivait pas à les lire.

On a retenu certaines questions comme:

« Est-ce que l’un de tes parents est déjà allé au commissariat de police pour se plaindre car tu as été victime de violence ou de vol? »

« T’es-tu déjà bagarré à l’école ou sur le chemin pour venir? »

 » Est-ce que les toilettes de l’école sont propres? »

 » Est-ce que tu t’es déjà fait embrasser de force? »

« Est-ce que tu as peur d’aller aux toilettes à l’école? »

Notre sortie du 17 mai

Malgré les conditions sanitaires et climatiques, nous avons réussi à faire une sortie sur la journée du lundi 17 mai.

Voici les compte-rendus proposés par quelques élèves:

Lundi 17 mai avec ma classe nous sommes allés visiter l’Hôtel Dieu.
Une guide, qui s’appelle Clémence, nous a raconté une histoire qui s’est peut-être passée à l’Hôtel Dieu.
Pour nous raconter cette histoire, on s’est beaucoup déplacé autour et à l’intérieur de l’Hôtel Dieu.
C’était très bien surtout l’histoire que Clémence nous a racontée parce que j’ai appris beaucoup de choses.

Gianni

Visite de l’Hotel Dieu: Cette histoire m’a fait rire et peur aussi.  j’ai adoré leur cabane, cela m’a donné une idée. Mais, j’avais imaginé que c’était le médecin, la cause de la maladie; c’était mystérieux. Heureusement, notre héroïne était là. Clémence joue très bien la comédie.

J’ai adoré, c’était incroyable. C’était plein d’émotions, de mystères et d’excitation.

Emna

La visite des extérieurs de l’Hôtel Dieu

Le lundi 17 mai avec ma classe, on a visité les extérieurs de l’Hôtel Dieu. Une madame, qui est actrice, nous a accueillie, puis elle a commencé à nous raconter une histoire en rapport avec l’Hôtel Dieu. A des moments nous changions d’endroit, souvent on allait là où la scène s’est produit. Parfois des gens passaient, ils prenaient des photos ou admiraient la végétation, les sculptures. L’histoire était trop bien et l’Hôtel Dieu trop beau et très grand !! J’ai bien aimé et je garde un beau souvenir.

Alyssa

 

Le trajet.

Avec toute la classe, la maitresse et deux mamans, on a marché jusqu’ à Monplaisir puis on a pris le métro D jusqu’ à  Bellecour. On a fait la visite guidée de l’hôtel dieu. Après, on est monté par le funiculaire ensuite on a mangé.

Ensuite, on a fait des photos, on est descendu en funiculaire puis six photos et on est rentré en métro et à pied. Nous sommes allés en métro et en funiculaire le lundi 17 mai.    

Arthur

Lugdunum

Nous sommes allés au musée Lugdunum en métro et en funiculaire. Dans le musée, les maîtresses avaient choisi la thématique sur l’eau.

En premier on a vu une mosaïque. La dame nous a expliqué que les mosaïques étaient installées chez les riches et qu’on ne pouvait pas marcher dessus car la colle s’enlève petit à petit.

Puis on a vu une maquette et on a parlé des thermes et de la palestre. Ensuite, nous avons vu des objets qui servent encore aujourd’hui (un rasoir, une palette à maquillage, des peignes, et des barrettes), puis une fontaine traditionnelle avec une tête de cyclope romain (à trois yeux) et l’eau sort par la bouche.

J’ai bien aimé le musée parce qu’il y avait plein de choses intéressantes (des sculptures, des mosaïques , des maquettes). Notre groupe était avec Mme Brisotto.

Mila